Bienvenue en 2048

June 18, 2018

18 juin 2018, 9h30

Tout est prêt à thecamp pour accueillir les jeunes explorateurs du futur : les deux livres numériques chargés sur les tablettes et les stands des pépites en place partout sur le site. Il ne manque plus que les 250 participants au projet avec leurs enseignants.
Dès leur descente de l’autocar, les élèves récupèrent chacun un badge au nom de leur quartier, sésame nécessaire pour traverser le sas spatio-temporel préparé par l'équipe...

Les portes du temps les transportent alors de 2018 jusqu'à 2048. Sur place, Daniel Amaya, un jongleur saltimbanque d'une autre planète, les accueille avec ses pitreries, ses expériences pseudo-scientifiques et de curieux tours de magie.

Ils passent ensuite par le showroom, où les outils pédagogiques conçus et déployés tout au long du projet sont exposés. Juste le temps d'une photo-souvenir dans un décor de 2048, et les classes rejoignent le théâtre de verdure. Sous un soleil radieux, la grande journée reCreationLab peut enfin débuter.

PROLOGUE

Placées de part et d'autre de la scène, Solène Dargaud et Julie Guidicelli, deux facilitateuses graphiques, s'attellent à mettre en images le prologue de cette journée.

Après quelques mots de bienvenue de l'équipe et des partenaires, la parole est aux enfants. C'est la première fois que les dix classes se retrouvent toutes ensemble. Intimidé et ému, dans cette chaleur martienne, chaque groupe vient présenter son quartier en 2048. Un objet du futur de leur invention est déposé sur place, pour preuve du voyage dans le temps réalisé pendant l'écriture de leur récit.

Les innovations technologiques des enfants épatent l'assemblée : la MakeSkin (machine à peau) de Just Gitswa (CM2 Saint Just Corot), la Décibelle (plante aux vertus antiphoniques) de La Fuvière (CM2 La Rouvière) ou encore les célèbres Visiomatiques (lunettes pour voir à travers la matière) de Rouet Méga City (CM1 Le Rouet), entre autres inventions, provoquent de vives réactions dans le public !

 

En conclusion de sa présentation, chaque classe a prévu un petit cadeau à partager avec l'assemblée : une chanson, une danse, une affiche, une mascotte ou une simple anecdote, symbole de la classe. Unis autour de ce projet d'écriture collaborative, élèves, enseignants et membres de l'équipe ont tissé des liens qui apparaissent ici au grand jour.

Danse des "Water Five" par les CM2 de Lucie Aubrac (Gardanne)

"Jingles" par les CM2 d'Edouard Vaillant (Marseille)

"Fudurawacity" par les CM1 du Rouet (Marseille)

 

FORUM

Un son puissant de gong vient conclure ces présentations au théâtre de verdure, c'est le signal : il est temps de rendre honneur aux pépites inspirantes.

 

Les pépites du territoire sont des tiers-lieux, structures ou projets innovants, start-up qui ont fait découvrir aux élèves leur parcours personnels et professionnels, des technologies innovantes ou des outils pour créer un monde plus durable.

Direction le forum !

Chaque classe est divisée en deux : pendant qu'un demi-groupe visite les stands des pépites des autres classes, l'autre demi-groupe présente fièrement le projet innovant qui a inspiré sa classe dans l'écriture du livre.

les CM1-CM2 Plan de la Cour (Vitrolles) et leur pépite Vatos Locos

devant les élèves de CM2 de Saint Just Corot

les CM2 Lucie Aubrac (Gardanne) présente leur pépite La Marcotte

aux élèves de Parc Kalliste 2 (Marseille)

les CM2 Roucas Blanc (Marseille) présente les boites réalisées à la découpeuse laser

avec leur pépite ICI Marseille

les CM1 Pierre Gilles de Gennes (Aix-en-Provence) explique aux CM2 Roucas Blanc le fonctionnement des ozobots en lien avec les robots de leur pépite AIXploration

 

L'exercice n'est pas évident mais les enfants, assistés par les porteurs de chaque pépite, font preuve d'éloquence dans leur prise de parole et leurs démonstrations. Drones, robots, énergies alternatives, qualité de l'air, mobilité, permaculture, audiovisuel, makers, smart city, toutes les thématiques de la ville de demain sont abordées dans les ateliers. 2048 n'aura plus de secret pour les enfants à la fin de la journée ! À chaque coup de gong, les groupes circulent d'un stand à l'autre.

les CM2 d'Edouard Vaillant (Marseille) avec leur pépite La Fabulerie

et les élèves de La Rouvière (Marseille)

Charles et Maguelone, du projet Tale, ont créé une fresque en 3D avec les CM1-CM2 de Parc Kalliste 2 et la présentent aux élèves de La Rouvière

 

A TABLE !

Pendant la pause déjeuner - pique-nique végétarien zéro déchet - les membres de l’équipe de reCreation Lab reçoivent les remerciements des enfants et de leurs enseignants sous un tonnerre d'applaudissements : un beau moment chargé en émotions venu ponctuer cette journée intensive de restitution du projet.

Puis il est temps d'enchaîner avec la deuxième partie du forum...

 

18 juin 2048, 14h

De bruyants coups de gong retentissent à thecamp : le moment tant attendu de la lecture des livres numériques est arrivé. Les cinq classes de Fudurawacity rejoignent l'auditorium pendant que les auteurs de Saint Fontvagnière partent s'installer au dôme pour écouter leur histoire. Enfants, enseignants et invités n'ont plus qu'à s'asseoir, ouvrir grand leurs oreilles et leurs yeux. Après tous les efforts fournis lors de ce projet d'écriture collaborative, les élèves peuvent enfin récolter le fruit de leur travail. Ils vont voir et entendre pour la première fois l’intégralité du livre numérique dont ils ont écrit et dessiné un des cinq chapitres. Et surtout, ils vont découvrir le dénouement de leur histoire à travers l'épilogue concocté par les intervenantes en écriture.
Le silence se fait, lectrices et lecteurs sont en place. Sur l'écran, la couverture du livre est projetée. La lecture commence, il n'y a plus qu'à savourer. Certains enseignants lisent le chapitre écrit par leur classe, les autres textes sont lus par des membres de thecamp ou des actrices professionnelles. Deux enfants se sont aussi préparés à lire les dialogues de leur chapitre. Au fil des scènes et des illustrations qui défilent sur l'écran, l'écoute attentive fait place à quelques éclats de rire et autres soupirs d'étonnement. Les enfants reconnaissent leurs mots, leur style et leurs trouvailles d’auteurs-illustrateurs. Des applaudissements scandent les passages à chaque nouveau chapitre.

Une fois l'épilogue révélé, les écrivains en herbe ont à peine le temps d’atterrir de ce voyage spatio-temporel qu’ils doivent déjà repartir. Une surprise les attend déjà dans leur classe : le film du projet, tourné tout au long de l’année, en classe et à thecamp. Sur le parking, on se souhaite bon retour en 2018 en grimpant dans l’autocar !

 

EPILOGUE

Le programme de cette journée de restitution est à l'image de l’ensemble du projet reCreationLab : titanesque. L’ensemble des participants et tous les membres de l’équipe peuvent être fiers du chemin parcouru. L’aventure reCreationLab n’a pas seulement abouti à la production de deux livres numériques de grande qualité. Elle a permis à des enfants d’horizons très divers de se rencontrer et de découvrir des innovations remarquables qui constitueront la ville de demain. Tous sortent grandis de ce parcours initiatique et pourront essaimer le modèle de travail collaboratif expérimenté lors de ce grand projet.

 

LIVRES NUMERIQUES

Découvrez les deux livres numériques "Fudurawacity, 2048" et "Saint Fonvagnière, 2048" en cliquant sur les images des territoires.

 

 

 

 

 

 

 

Please reload

Posts Récents

June 18, 2018

June 1, 2018

Please reload

Archives
Please reload

Youth Camp Experiences

reCreation Lab est une initiative de l'association Youth Camp Experiences

thecamp

  • Twitter
  • Instagram

Youth Camp Experiences est hébergée et soutenue par thecamp, le camp de base qui explore le futur !